La thyroïde et l’analyse de sang : ce qu’il faut savoir

Publié le par Catherine, Francois et Anne

 

La thyroïde est un petit organe dont découle l’entièreté des métabolismes et régule de nombreux systèmes.

 

Les paramètres sanguins pour connaître l’état de la thyroïde sont :

 

  • les hormones thyroïdiennes : les T3 et T4.
  • la TSH

 

La thyroïde, sous l'action de la TSH produite par l'hypophyse, synthétise deux hormones : la T4 (en grande majorité) et la T3 (la plus active).

 

La grande différence entre ces deux hormones est le nombre d'atomes d'iode liés : 3 atomes d'iode pour la T3 et 4 pour la T4. Une fois la T4 dans le sang, elle est prise en charge par le foie qui grâce à l’iodothyronine 5'-deiodinase donne la T3.

 

La T3 possède de nombreuses activités sur :

 

  • la glycolyse avec pour effet, l'augmentation du métabolisme du glucose (production d'énergie et de chaleur).
  • l'accélération de l'activité cardiaque par action sur les fibres musculaires.
  • la maturation de l'encéphale.
  • la croissance du squelette (métabolisme phosphocalcique) et la puberté.

 

Ces nombreuses activités en font une hormone particulièrement importante.  

 

Les variations de T3

 

  1. Sa diminution correspond à une hypothyroïdie et est à intégrer à la valeur de T4. En effet, une diminution combinée de T3 et T4 annonce une baisse de production de la thyroïde qui peut être due à :

 

  • un traumatisme crânien
  • une inflammation chronique de la thyroïde
  • une tumeur du lobe antérieur de l’hypophyse
  • une altération sévère de l’état général, une malnutrition avancée (visible à l’aide de l’albumine)
  • certains médicaments : perchlorate, sulfamides, thiocyanate, éthambutol, résorcinol.
  • une carence en iode.

 

La TSH est de façon classique augmentée pour essayer de produire suffisamment de T3 et T4 pour assurer les fonctions de base de l’organisme.

 

Par contre une diminution de T3 et une augmentation des T4 signifie un trouble dans la conversion de la T4 en T3. Les symptômes sont strictement les mêmes puisque l’on reste dans une diminution des T3. Nous avons donc affaire, au choix à :

 

  • une carence en sélénium
  • une cirrhose qui peut être due à un virus (il n’y a pas que l’alcool qui provoque une cirrhose !)
  • certains médicaments dont les corticoïdes.

 

La carence en iode est à oublier dans ce second cas pour des raisons de sécurité si on souhaite agir rapidement sans prendre le temps d’un calcul de ration précis.

 

  1. Son augmentation fait penser à une hyperthyroïdie et de fait, les T3 et les T4 augmentent ensemble. La comparaison avec la TSH est indispensable pour savoir d’où provient cette augmentation :

 

  • une TSH augmentée signifie que le trouble provient de l’hypophyse et non de la thyroïde. Le diagnostic peut s’orienter vers une tumeur de l’hypophyse.
  • une TSH diminuée désigne la thyroïde comme seule fautive de l’hyperthyroïdie.

 

Les conséquences des variations de l’activité de la thyroïde

 

L’hypothyroïdie est une activité de la thyroïde diminuée et se caractérise par :

 

  • plusieurs symptômes : un retard de croissance chez les plus jeunes, une frilosité excessive, hypotension, bradycardie, un manque de dynamisme, un stockage des graisses exagéré (dans le cas où le cheval mange normalement), myxœdème et souvent une constipation opiniâtre.

 

  • des anomalies sanguines en plus des T3, T4 et TSH : une augmentation des polynucléaires basophiles (un des globules blancs dosé de manière classique), une glycémie basse, anémie (diminution du taux d’hémoglobine dans le sang) et dans certains cas, on observe un processus inflammatoire dont je vous parlerai dans un autre article.

 

L’hyperthyroïdie est, à l’inverse, une activité exacerbée de la thyroïde et se caractérise par :

 

  • des symptômes : goitre, transpiration excessive, intolérance à la chaleur, tachycardie, hypertension, adynamie, atrophie musculaire perte poids avec un appétit augmenté et éventuellement diarrhée.

 

  • des anomalies sanguines en plus des T3, T4 et TSH : dans certains cas, hypercalcémie, hypercalciurie, augmentation des phosphatases alcalines. Ces trois variations annoncent une destruction osseuse.

 

La thyroïde est l’organe possédant le fonctionnement le plus simple. De ce fait, avec un peu d’habitude, les éléments sont rapidement cernés ce qui est à la fois positif et négatif. Un trouble de la thyroïde n’est pas anodin et, si la ration est correcte, on arrive rapidement à la conclusion d’un processus tumoral.

 

François KAEFFER

Cet article a été rédigé par un membre de l'équipe de Techniques d'élevage. Retrouvez tous nos articles sur http://www.techniquesdelevage.fr ou http://anneetcat.wix.com/techniques-elevage.

 

Chaton Maine Coon.

Chaton Maine Coon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :