Quel est l'impact d'une antibiothérapie sur la flore digestive de mon cheval. 5. Synthèse

Publié le par François Kaeffer. Editions Alpha et Omega

Après une étude approfondie du microbiote digestif intestinal du cheval et de l'action des principaux antibiotiques sur la flore, Techniques d'élevage fait la synthèse et présente les moyens d'améliorer la flore après un traitement vétérinaire. 

Nous avons analysé les différents facteurs qui déterminent l'influence d'un traitement antibiotique sur la flore digestive du cheval, puis présenté la flore, déterminé les grands types bactériens et présenté les différents antibiotiques utilisés. Cet article clôture la série "antibiotiques et flore" en présentant une synthèse et des conclusions. 

La compilation des 2 derniers tableaux donnent le tableau suivant :

Traitements antibiotiques et flore digestive du cheval. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Traitements antibiotiques et flore digestive du cheval. Techniques d'élevage (R) Tous droits réservés

Ce n’est qu’une idée théorique, une base de réflexion qui ne demande qu’à être reprise, de l’impact de certains antibiotiques mais nous pouvons dire que :

  • Les bactéries anaérobie Gram – sont peu impactées.
     
  • La plupart des bactéries glycolytiques/amilolytiques sont Gram +, donc largement impactées par les antibiotiques.
     
  • Une sur les 2 espèces bactériennes cellulolytiques est aussi impactée. Sa protection réside dans sa localisation dans le caecum ce qui oblige à privilégier les molécules et formes complètement absorbées.
     
  • Les bactéries utilisant le lactate sont nettement impactées et les méthanogènes sont protégées qu’en partie par leur localisation.

Pour cheval avec une ration riche en cellulose, il faut s’attendre à avoir un cheval ayant des difficultés dans la métabolisation de la cellulose (ce que nous pouvons déterminer en regardant la présence de fibres) et surtout, les gaz seront mal gérés du fait de l’impact sur les bactéries méthanogènes et donc l’arrivée de coliques qui favorisent les diarrhées.

En plus du réensemencement classique avec prébiotiques et probiotiques (lequel n’aura aucun intérêt sur la métabolisation de la cellulose), un adsorbant tel que le charbon végétal peut se révéler efficace pour limiter les douleurs et les diarrhées qui en résultent.

Pour cheval de compétition avec une alimentation plus riche en céréales, le réensemencement est efficace mais l’impact sur les bactéries utilisant le lactate peut engendrer une légère acidose qui peut compromettre les performances lors de la reprise du travail. Un ajout de bicarbonate en faible quantité pourrait être une idée intéressante.

Encore une fois, ce ne sont que des réflexions qui ne sont pas vérités. Nous avons fait un travail intellectuel qui ne prend pas en compte les variables entre individus, certaines spécificités des antibiotiques (temps ou dose-dépendants, par exemple), du manque de données sur l’impact réel de ces antibiotiques sur la flore spécifique du cheval… Et il est possible d’aller largement plus loin.

Cependant, la compréhension des mécanismes peut permettre de réagir à la problématique spécifique de votre cheval. Si cela peut en aider…

François Kaeffer

Découvrez le poster sur La flore digestive intestinale du cheval réalisé par TE
Pour commander une de nos publications, utilisez l’onglet "Commander un de nos produits" en haut de cette page ou connectez-vous sur notre boutique en ligne.

La garantie de l'expertise, le choix de l'indépendance
MAJ Novembre 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :